11.4.12

Alors?

201 km/h et pas de record à la clef (ce sera pour la prochaine fois)!
Le matériel à très bien fonctionné et le voir partir sur ce toboggan géant est plutôt un spectacle crispant (surtout quand on est responsable des roues).


4 commentaires:

Anonyme a dit…

Ah non, mais...il freine avec les pieds ??

je mets mon grain de sel a dit…

Et la résistance au roulement est-elle la même sur neige (dure) ou sur terre?
Pourquoi ne pas adopter une position couchée sur le vélo(comme les pilotes de grand prix moto ?,ça réduirait la surface(prise au vent).
Et la densité de l'air...
Dans la soufflerie les roues ne tournent pas,ça fausse les résultats?
Bref, je dis ça mais je ne dis rien.

FX und Aurelich a dit…

Dans ce cas les deux parametres les plus important sont : Le Scx et la masse embarquée.
effectivement la position devrait etre améliorée pour les prochains essais (entre la soufflerie et la réalité il y a 48° d'angle).
La masse : plus il est lourd, plus il ira vite (c'est pas le moment de faire régime).
resistance au roulement, en théorie c'est négligeable (on est plus proche de la chute libre), sauf que le jour du record la neige semblait pas assez dure...
Pour les roues qui tournent ou pas, c'est selon l'équipement des souffleries ou de ce que l'on veut tester...

Donc pour résumer (je découvre la discipline, je suis nouveau dans ce milieu).
Pour faire un bon record il faut :
Un bon vélo sur lequel on peut avoir confiance.
Un Scx le plus bas possible.
Etre le plus lourd possible.
Une météo parfaite (soleil, pas de vents mais piste à l'ombre par -5 degrés).
Une neige parfaitement dure.
Un tats de gens disponible lorsque toutes ces conditions sont réunis.
Un super mental certainement.


Heu... ai je répondu?

Qui suis-je? a dit…

J'avais l'habitude de poser des questions (sans connaitre forcément les réponses..)mais c'est comme ça que l'on avance.La vraie réponse sera donnée lors des prochains essais?